Monday, April 15, 2024
Google search engine
HomeCITY GUIDHôtelsVous aidez trop votre équipe

Vous aidez trop votre équipe


On connaît le cliché, les dirigeants montrent l’exemple.

Ne soyez pas confus, lorsque votre équipe vous voit retrousser vos manches, c’est sans aucun doute un acte de renforcement de la culture. Nous le voyons tout le temps dans notre industrie. Le chef aide à déshabiller les chambres, agit en tant qu’assistant supplémentaire à la réception ou aide à servir lors d’un banquet. Pour la plupart d’entre nous, se salir les mains est une seconde nature et constitue une condition préalable établie pour devenir directeur d’hôtel.

CEPENDANT, si un leader est trop souvent dans les tranchées, l’effet inverse se produira.

À ceux qui se demandent, quand est-ce trop souvent ? Eh bien, la vérité est que ce n’est pas tant la fréquence qui compte, mais plutôt le pourquoi. Pourquoi le leader doit-il intervenir dans les opérations ?

Examinons d’abord quelques raisons positives qui renforcent la culture.

  • Votre hôtel traverse une période d’affluence inattendue ou une période d’affluence extraordinairement courte.
  • Vous contribuez à créer des liens avec votre équipe et à l’encadrer davantage.
  • Vous le faites pour en savoir plus sur le fonctionnement de votre service et découvrir ce que vivent les membres de votre équipe.

Examinons maintenant quelques raisons qui peuvent avoir un impact négatif.

  • Une tendance à la persistance de problèmes de personnel à court terme sur une saison. Les causes peuvent être de mauvaises stratégies de recrutement, un mauvais planning ou des appels pour maladie au sein de l’hôtel.
  • Un leader qui assume trop de quarts de travail pour économiser les coûts de première ligne alors que l’hôtel n’est pas dans une situation financière désastreuse.
  • Un leader se replie sur les changements de première ligne parce que les tâches de leadership/management le font sortir de sa zone de confort.

Peut-on voir la différence entre ces deux catégories ?

Les catégories positives présentent toutes des avantages tangibles. L’équipe considère le leader comme disposé, solidaire et compréhensif dans son rôle. Dans ce scénario, le leader commence à être perçu comme un être humain compétent et travaillant dur, par opposition à un patron déconnecté.

Les exemples négatifs dressent un tableau bien différent. Ils font preuve d’incompétence et d’égoïsme. En allant plus loin, elles conduisent à des initiatives, processus et objectifs hôteliers importants qui ne sont pas atteints. Dans de nombreux cas, ces managers trop contributeurs conduiront en fait à stresser les équipes, exactement le contraire de ce qu’ils espéraient accomplir.

Alors, que faisons-nous à ce sujet en tant que dirigeants de notre hôtel ?

  • N’oubliez pas de réfléchir et d’analyser continuellement la différence entre les tâches importantes et urgentes. N’oubliez pas qu’en tant que leader, vos tâches importantes doivent largement l’emporter sur vos tâches urgentes. Trop de tâches urgentes signifient que vous avez des problèmes plus importants à résoudre.
  • Si vous vous trouvez dans un hôtel en proie à un chaos et à une agitation constante. Respirez et commencez à disséquer. Il n’y a pas de culture ni de problème qui ne puisse être résolu.
  • Si vous voyez des signes indiquant qu’un leader travaille trop souvent au cours d’une année, sachez qu’il y a probablement ici un problème de compétences en gestion/de coaching plutôt qu’un problème de personnel.

N’oubliez pas que vous êtes là pour Soutien votre équipe, pas Être ton équipe.

Jon Sholter
Hôtel Théorie Inc.

Industrie de l’hébergement



Source link

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments