Thursday, February 22, 2024
Google search engine
HomeVÉHICULE ÉLECTRIQUEUne mine de lithium va ouvrir au Ghana

Une mine de lithium va ouvrir au Ghana


La voie est libre pour la première mine de lithium au Ghana. Le gouvernement du Ghana a signé un contrat de bail minier pour la mine avec Barari DV Ghana, une filiale d’Atlantic Lithium, pour une durée de 15 ans. Aux termes de l’accord, le Ghana augmentera la redevance de cinq pour cent habituellement à dix pour cent et la participation de l’État dans le projet de dix pour cent à 13 pour cent.

En plus de la part de l’État, le Minerals Income Investment Fund du Ghana acquerra 6 pour cent supplémentaires dans l’exploitation minière et 3,06 pour cent dans Atlantic Lithium. Il a également été convenu que l’entreprise contribuerait un pour cent de ses revenus à un fonds de développement communautaire destiné au développement des communautés touchées par l’opération et qu’elle travaillerait à la création d’une usine chimique pour traiter le lithium.

Dans le cas où l’entreprise ne serait pas en mesure d’établir une usine chimique, elle fournirait son lithium à toute usine chimique établie par des tiers dans le pays. La mine de lithium au Ghana devrait être mise en service au deuxième trimestre 2025, comme indiqué, et atteindre sa pleine capacité de production de 365 000 tonnes de lithium par an en 2026.

Une politique particulière a été mise en place pour « l’exploitation et la gestion des minéraux verts », comme l’a expliqué le ministre des Terres et des Ressources naturelles, Samuel Jinapor : « Le bail que nous signons aujourd’hui diffère de notre bail minier standard, en ce sens qu’il intègre les conditions convenues que nous avons conclues avec l’entreprise, sur la base de la politique approuvée par le Cabinet. Les conditions imposent spécifiquement des redevances plus élevées pour le minerai, passant du taux standard de 5 à 10 pour cent, tandis que les « intérêts portés gratuitement » de l’État dans la mine ont été relevés de 10 à 13 pour cent.

Les frais supplémentaires ne marquent pas la fin du traitement spécial du minéral, puisque «le Fonds d’investissement de revenus miniers (MIIF) acquerra (un) six pour cent (6%) supplémentaires dans l’exploitation minière, ainsi qu’une participation de 3,06% dans l’entité mère de la Société, qui est cotée à la Bourse d’Australie et de Londres. L’entreprise devra également s’inscrire à la Bourse du Ghana, ainsi que contribuer à un fonds de développement communautaire, pour « créer plus d’emplois et apporter davantage de développement aux communautés minières et au pays dans son ensemble ».

mlnr.gov.gh



Source link

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments