Monday, February 26, 2024
Google search engine
HomeCITY GUIDHôtelsDeepki publie une mise à jour annuelle de son indice ESG

Deepki publie une mise à jour annuelle de son indice ESG


  • La consommation d’énergie d’une année sur l’autre a diminué dans la plupart des secteurs
  • Le secteur de la santé affiche la consommation d’énergie et les émissions de CO les plus élevées2 émissions à travers l’Europe
  • L’hôtellerie est le seul secteur à voir sa consommation d’énergie augmenter d’une année sur l’autre

Deepki, la seule entreprise au monde à proposer une plateforme d’intelligence de données ESG entièrement équipée pour le secteur de l’immobilier commercial, a publié aujourd’hui les dernières conclusions de son « indice ESG » annuel. Cette publication marque un an depuis le lancement de l’Indice, qui représente le premier indice de référence européen accessible au public mesurant la performance environnementale de l’immobilier à l’aide de données réelles. Après sa première publication fin 2022, il a été accueilli positivement par le marché, qui manquait cruellement d’un cadre commun pour relever les défis posés par le durcissement des réglementations, comme le SFDR. L’indice donne des valeurs pour les 30 % moyens, les 30 % les plus performants et les 15 % les plus performants en termes de consommation d’énergie et de CO.2émissions d’équivalents pour différentes typologies dans le secteur immobilier au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, au Benelux, en Italie et en Espagne, ainsi qu’en Europe dans son ensemble, définissant ainsi quels investissements sont durables selon la taxonomie de l’UE.

Afin de réorienter les flux d’investissement conformément à l’objectif zéro émission nette d’ici 2050, la Commission européenne a détaillé certains critères de performance dans la taxonomie de l’UE. Selon ces critères, les bâtiments appartenant aux 15 % les plus performants du parc immobilier national ou régional en termes d’intensité énergétique primaire seront considérés comme des investissements durables et serviront de référence pour l’ensemble du secteur.

L’indice récemment publié montre que l’évolution de la performance ESG du secteur européen de l’immobilier commercial varie d’année en année selon la typologie, les logements, les bureaux, la santé et le commerce de détail connaissant une baisse de leur consommation d’énergie finale*, contrairement aux hôtels, qui ont augmenté, tandis que la logistique reste stable.

Parmi les cinq secteurs analysés à travers l’Europe, le secteur hôtelier est le seul à connaître une augmentation en termes de consommation finale d’énergie. Cela peut être attribué à une augmentation de l’occupation, à mesure que l’industrie hôtelière se remet de l’impact du Covid-19, reflétant une évolution en termes d’usage qui n’est pas nécessairement liée à l’efficacité énergétique. Les hôtels de luxe sont les principaux coupables, en raison de la nature des services proposés. Cela signifie que les propriétaires doivent trouver de nouvelles solutions, moins énergivores, pour conserver le même niveau de confort. Atteindre la neutralité carbone nécessite une approche à multiples facettes : améliorer l’efficacité énergétique et passer à des sources d’énergie plus vertes. En revanche, l’indice ESG mis à jour montre que le secteur de la logistique a la plus faible consommation d’énergie d’Europe.

En termes d’émissions de carbone, les secteurs de l’hôtellerie et de la santé sont les plus élevés d’Europe, avec 39 kgCO₂eq/m² chacun. Les deux secteurs doivent intensifier leurs efforts si nous voulons limiter le réchauffement climatique à 1,5°C et éviter les pires effets du changement climatique.

De manière générale, le climat du Royaume-Uni contribue à une consommation d’énergie relativement élevée, tandis que son mix énergétique basé sur le gaz entraîne des émissions de carbone plus élevées. Comme dans d’autres pays, les hôtels du Royaume-Uni ont connu la plus forte augmentation de leur consommation d’énergie (9 %) par rapport aux autres typologies, principalement en raison de la reprise du secteur. Cela contraste avec le secteur de la vente au détail du pays, qui a connu une baisse de sa consommation de 13 %, passant de 250 kWhFE/m² à 217 kWhFE/m² sur un an. La consommation d’énergie dans le secteur du logement a également diminué de 10 %. Les immeubles de bureaux affichent une consommation similaire à celle des logements, à 216 kWhFE/m². Le secteur avec la consommation et les émissions de carbone les plus élevées est celui de la santé (299 kWhFE/m² et 56 kgCO2eq/m² respectivement), les établissements médicaux étant plus gourmands en énergie de par la nature même de leurs activités. Si ces évolutions peuvent être en partie attribuées aux efforts d’économie d’énergie dans différents secteurs, il faut également garder à l’esprit l’impact du climat lui-même, des hivers plus doux contribuant à une réduction de la consommation d’énergie.

L’indice ESG de Deepki offre aux propriétaires et gestionnaires de portefeuilles immobiliers une vision unique de l’impact environnemental du secteur et une référence par rapport à laquelle ils peuvent mesurer la performance de leurs propres actifs. Des progrès sont réalisés, mais ils doivent s’accélérer si nous voulons mettre un terme à l’impact dévastateur du changement climatique et protéger la valeur des actifs. Vincent BryantPDG et co-fondateur de Deepki

Notre indice ESG annuel représente la dernière étape de la mission de Deepki visant à assurer un avenir plus durable pour le secteur immobilier. En tant que publication unique de ce type, nous espérons que l’indice apportera de la clarté et permettra au secteur immobilier européen de prendre les mesures nécessaires pour atteindre ses objectifs de zéro émission nette. Emmanuel BlanchetCOO et co-fondateur de Deepki

Si l’industrie veut atteindre son objectif ambitieux – mais nécessaire – d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, une prise de décision éclairée est essentielle. Le secteur du bâtiment a la responsabilité d’agir pour lutter contre le changement climatique et doit s’unir pour le faire. L’Indice ESG est un parfait exemple d’effort collaboratif visant à créer une référence utilisable par tous, pour le bénéfice de tous. Nous sommes heureux de soutenir cette initiative et sommes impatients de voir comment elle évoluera dans les années à venir. Seema IssarResponsable Bâtiments en Exploitation et Finance Durable chez Le Conseil allemand du bâtiment durable (DGNB)

Christian de Kerangal, Directeur Général de l’IEIF, ajoute : « En tant que partenaire de l’Indice ESG depuis sa publication, l’IEIF est convaincu de l’importance d’établir une référence commune pour le secteur immobilier, qui doit adhérer à un nombre croissant de réglementations, y compris SFDR, s’il veut atteindre son objectif d’atteindre zéro émission nette d’ici 2050. En seulement douze mois, l’indice et le secteur ont évolué, et nous sommes désormais en mesure de suivre ces tendances évolutives. La capacité de comparer les comportements d’une année sur l’autre est essentielle pour que les acteurs puissent s’assurer qu’ils vont dans la bonne direction, tant individuellement qu’en tant que secteur.

Sander Scheurwater, responsable des affaires publiques pour les Amériques, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (AEMEA) chez RICS, déclare : « Chez RICS, nous croyons en la nécessité d’une transparence transfrontalière et d’une cohérence dans les mesures comme fondement d’une politique plus résiliente, environnement bâti durable et inclusif. Les normes de l’industrie sont un élément clé, et l’indice ESG de Deepki en est l’un des meilleurs exemples. Un an plus tard, nous sommes heureux de constater que Deepki continue de mettre à jour son indice pour un secteur soumis à une réglementation accrue dans le domaine ESG, et qui nécessite donc de plus en plus d’orientations et d’informations.

Méthodologie

En collectant automatiquement des données réelles (plutôt que déclaratives) sur plus de 400 000 actifs, Deepki peut partager des informations approfondies sur la performance énergétique du secteur immobilier, par type d’actif et par emplacement. Les données de plus de 60 types de bâtiments sont rigoureusement vérifiées par les data scientists internes de Deepki, afin de garantir les résultats les plus précis pour les six typologies publiées.

Deepki publie une mise à jour annuelle de son indice ESG — Source : DeepkiDeepki publie une mise à jour annuelle de son indice ESG — Source : Deepki
Deepki publie une mise à jour annuelle de son indice ESG — Source : Deepki

Avec des valeurs correspondant aux 15 % les plus élevés, le marché peut identifier les actifs contribuant à la réduction du changement climatique selon la taxonomie de l’UE. Les 30 % les plus riches permettront au marché de déterminer quels actifs contribuent de manière substantielle aux objectifs de la taxonomie de l’UE et ne nuisent pas de manière significative à la lutte contre le changement climatique.

L’Indice ESG sert de référence pour évaluer la performance énergétique et carbone des immeubles tertiaires. Il constitue une référence pour la performance des immeubles au sein des portefeuilles des Asset Managers.

L’indice ESG fonde ses résultats sur une étude continue des données analysées de 2022 et 2021. L’indice de référence est mis à jour annuellement et représente un véritable reflet du marché européen et de ses évolutions systémiques, les résultats historiques étant mis à jour à chaque publication, pour prendre en compte de nouvelles données auparavant indisponibles.

*Consommation d’énergie finale : L’énergie finale ou disponible est l’énergie livrée aux consommateurs pour leur consommation finale (essence à la pompe, électricité dans le foyer, etc.).

** Consommation d’énergie primaire : L’énergie primaire comprend tous les produits énergétiques non transformés, directement exploités ou importés. Il comprend principalement le pétrole brut, les schistes bitumineux, le gaz naturel, les combustibles minéraux solides, la biomasse, le rayonnement solaire, l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne, l’énergie géothermique et l’énergie issue de la fission de l’uranium.

Source : www.insee.fr

Partenaires de l’indice ESG

L’Indice ESG a été créé en partenariat avec l’IEIF (Institut de l’Epargne Immobiliere et Foncière), pour aider les acteurs de l’immobilier à comprendre la performance de leurs actifs et à relever les défis de la taxonomie européenne. Il est désormais reconnu au niveau européen grâce au soutien du Conseil allemand du bâtiment durable (DGNB) et de la Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS), qui soutiennent tous deux l’établissement d’une norme commune. Il s’agit du premier benchmark européen mesurant la performance ESG de l’immobilier à partir de données de consommation réelle.

À propos de Deepki

Fondée en 2014, Deepki a développé une solution SaaS qui utilise la data intelligence pour guider les acteurs de l’immobilier dans leur transition net zéro. La solution exploite les données clients pour améliorer les performances ESG (environnementales, sociales et de gouvernance) des actifs et maximiser la valeur des actifs. Deepki est présent dans 52 pays, avec plus de 400 membres d’équipe répartis dans des bureaux à Paris, Londres, Berlin, Milan et Madrid. La société sert des clients tels que Generali Real Estate, SwissLife Asset Managers et le gouvernement français, les aidant à rendre leurs actifs immobiliers plus durables à grande échelle.

En mars 2022, Deepki a levé 150 millions d’euros dans le cadre d’un cycle de financement de série C mené conjointement par Highland Europe et One Peak Partners. Parmi les autres investisseurs figurent Bpifrance, à travers son fonds Large Venture et Revaia. Depuis, Deepki a réalisé des acquisitions stratégiques, notamment celle de son principal concurrent basé au Royaume-Uni, Fabriq, et de la solution SaaS complémentaire, Nooco.



Source link

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments