Monday, April 15, 2024
Google search engine
HomeVÉHICULE ÉLECTRIQUEDevis FinancementLe fondateur de Binance, Changpeng Zhao, peut-il quitter les États-Unis avant la...

Le fondateur de Binance, Changpeng Zhao, peut-il quitter les États-Unis avant la condamnation ?



Les avocats de l’ancien PDG de Binance, Changpeng Zhao, insistent sur le fait que le crypto-milliardaire ne présente pas de risque de fuite. Le ministère de la Justice n’en est pas si sûr.

Mardi, le gouvernement américain a annoncé des accusations criminelles contre Binance et son dirigeant. La plus grande bourse de cryptomonnaies au monde a accepté de payer 4,3 milliards de dollars de pénalités, l’une des plus lourdes amendes de son histoire. Il a également plaidé coupable de violations des sanctions anti-blanchiment d’argent et des sanctions américaines. Mais elle a évité une condamnation à mort et pourra continuer à fonctionner.

Binance n’a pas signalé plus de 100 000 transactions suspectes avec des organisations que les États-Unis ont qualifiées de groupes terroristes, parmi lesquelles le Hamas, Al-Qaïda et l’État islamique d’Irak et de Syrie, selon les autorités américaines. Et il a profité illégalement en laissant les acteurs du « darknet » et les pirates informatiques ransomware opérer sur la plateforme, ont-ils ajouté.

Lorsqu’il est contacté par Fortune À propos du règlement, un porte-parole de Binance a partagé un article de blog disant en partie : « Ces résolutions reconnaissent la responsabilité de notre entreprise dans les violations historiques et criminelles de la conformité et permettent à notre entreprise de tourner la page d’un chapitre difficile mais transformateur d’apprentissage et de croissance.

Quant à Zhao, le milliardaire a accepté de démissionner de son poste de PDG et de payer une amende de 50 millions de dollars, et il a plaidé coupable de manquement à la protection contre le blanchiment d’argent. Il doit être condamné le 23 février. Il risque jusqu’à dix ans de prison, mais en vertu d’un accord de plaidoyer, il ne devrait pas purger plus de 18 mois.

Zhao, citoyen du Canada et des Émirats arabes unis, espère se rendre chez lui aux Émirats arabes unis avant le prononcé de la peine, ses avocats affirmant qu’il souhaite préparer sa partenaire et ses trois enfants à sa condamnation. Mais s’il décide de ne jamais revenir, ont prévenu les procureurs mercredi, le gouvernement américain pourrait ne pas être en mesure d’assurer son retour car il n’a pas de traité d’extradition avec les Émirats arabes unis – et le milliardaire possède « des actifs importants », a-t-il noté.

“Dans la grande majorité des cas, un accusé multimilliardaire qui a plaidé coupable, risque une peine de prison et vit dans un pays qui n’extrade pas ses citoyens vers les États-Unis serait détenu”, ont déclaré les avocats du ministère de la Justice.

Le DOJ a déclaré vendredi dans un communiqué que s’il recommandait à Zhao de rester en liberté avant la condamnation, c’était parce qu’il pensait que les restrictions de voyage pourraient réduire le risque de fuite. Au lieu de cela, mardi, le juge d’instance Brian Tsuchida a fixé des conditions de libération sous caution, malgré les objections du DOJ, qui permettent au fondateur de Binance de quitter les États-Unis.

Mercredi, le ministère de la Justice a demandé au juge de district américain Richard Jones d’annuler ces conditions de libération sous caution. Le lendemain, les avocats de Zhao lui ont demandé de ne pas le faire, soulignant que leur client était venu volontairement aux États-Unis pour accepter la responsabilité de ses actes. Jones devrait statuer sur la question d’ici lundi.

Pendant ce temps, Binance a annoncé cette semaine que Richard Teng, son responsable mondial des marchés régionaux, remplacerait Zhao en tant que PDG. Teng tweeté qu’il se concentrerait sur la « collaboration avec les régulateurs » en plus de « rassurer les utilisateurs ».

Quant à Zhao, il posté mardi : « Quelle est la prochaine étape pour moi ? Je vais d’abord faire une pause. Je n’ai pas eu un seul jour de vraie pause (téléphone éteint) au cours des 6 dernières années et demie.

Il reste à voir comment sa condamnation et sa peine de prison présumée jouent un rôle dans cela.

Abonnez-vous à la newsletter CFO Daily pour rester informé des tendances, des enjeux et des dirigeants qui façonnent la finance d’entreprise. Inscription gratuite.





Source link

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -
Google search engine

Most Popular

Recent Comments